Ntocha: “Puiser dans mes racines est devenu une évidence”.

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Alors que l’annonce récente d’un film Marvel intégralement dédié à l’univers du super-héros Black Panther a mis les fans du monde entier en émoi, des initiatives qui mettent en valeur des héro.ïne.s afros se multiplient depuis quelques années. Bien que la sphère francophone ne semble pas particulièrement sensible à ces évolutions, il existe des dessinateurs et dessinatrices prolifiques qui incarnent cette vivacité et créativité nouvelles. L’artiste aux multiples facettes Ntocha et son personnage Makaku en font partie.

Les Docs Afros: Pourriez-vous vous présenter aux lecteurs et lectrices des Docs Afros ?

Ntocha: Je suis Ntocha, d’origine Congolaise (Brazzaville), 33 ans et des poussières. Je suis passionné de dessin depuis mon plus jeune âge. Je suis actuellement artiste indépendant et professeur de dessin à l’école supérieure d’art, MJM Graphics, à Paris.

Les Docs Afros: Quand et comment êtes-vous entré en contact avec le monde du dessin ?

Ntocha: Je dirais comme la plupart des dessinateurs: depuis que je suis tout petit ! C’est en primaire que j’ai véritablement eu un coup de cœur. J’avais un pote qui dessinait hyper bien du Dragon Ball Z dans ma classe. Je me suis mis à côté de lui, on a dessiné ensemble, et je n’ai jamais arrêté de dessiner depuis.

Les Docs Afros: Quelles sont vos influences artistiques ?

Ntocha: Très tôt j’ai été attiré par l’animation japonaise et les séries japonaises comme X-or et bien d’autres qui s’inscrivent dans ce style. Je suis ensuite passé par plusieurs phases: Disney, BD franco-belge, Comic books, Capcom… . Disons que mes inspirations sont principalement asiatiques et occidentales.Ce n’est que depuis quelques années que m’est venue cette influence africaine. Je dirais que ça a été une sorte de prise de conscience qui m’a poussé à puiser ma source d’inspiration dans mes racines en particulier, et dans l’Afrique en général.

Florilège de personnages divers.

Les Docs Afros: L’une de vos créations les plus appréciées s’appelle justement Makaku. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Ntocha: Bien sûr ! En voici d’ailleurs le synopsis:

Dans ce monde où les chasseurs de primes règnent en masse sans foi ni loi, Makaku est un Bounty Hunter expérimenté dans la traque aux monstres. Il parcourt le monde toujours à la recherche du plus gros butin, mais il finit par se retrouver devant des créatures de plus en plus agressives et féroces qu’à l’accoutumé. Ces mystérieux évènements attisent sa curiosité, ce qui va le mener dans une aventure pleine de rebondissements au travers de cet univers vaste et méconnu.

Makaku, un héros dont le charisme dépasse allègrement les 9000 unités.

Les Docs Afros: Comment vous est venue l’idée de ce personnage ?

Ntocha: A l’origine, je suis un grand fan de l’histoire du roi des singes qui est une des légendes chinoises les plus célèbres et qui a aussi donné naissance aux personnages les plus charismatiques. Mon idée de départ était donc de dessiner ma version de ce légendaire “Monkey King”, “Sun Wukung” / “Sun Wukong”, ou “Songoku” en Japonais. De fil en aiguille, j’ai commencé à m’éloigner de la légende pour en faire ce qu’il est devenu aujourd’hui mais au fond, l’esprit initial y est. Je l’ai donc nommé MAKAKU, ce qui veut dire “singe” en Lingala. C’est un terme plutôt péjoratif à l’origine mais j’aime sa consonance. C’est aussi la représentation de l’animal qui est sans nul doute mon préféré – le gorille – qui est d’ailleurs un symbole fort au Congo.

Le roi des singes Sun Wukong (gauche) est aussi une source d’inspiration pour Akira Toriyama, papa de Son Goku (droite) et de Dragon Ball.

Les Docs Afros: Quel est l’accueil du public face à ce nouveau héros peu commun ?

Ntocha: Je dois dire que je suis très touché par les retours et l’accueil du public. On me parle surtout de ce qu’il dégage, de son charisme. Au moment du design, ce ne sont pas forcément des choses auxquelles je pense consciemment. Ma préoccupation première était avant tout de raconter une histoire à travers le personnage, de faire deviner son expérience et sa personnalité sans qu’il soit nécessaire de lire une seule ligne. En tout cas, je remercierais toujours ceux qui ont été touché par ce personnage, qui en ont parlé, qui l’ont dessiné. Vraiment merci à vous tous et toutes… .

Les Docs Afros: Comme vous l’avez dit, le terme “Makaku” provient du Lingala. Etait-ce important pour vous de valoriser cette langue et culture à travers votre art ?

Ntocha: Oui ça l’est complètement ! Comme je disais, cette idée de puiser mon inspiration de mes racines m’est apparue comme une évidence. Bien entendu, je ne cherche pas à réécrire cette histoire. Je m’en sers plutôt  ici comme d’une texture, d’un ingrédient indispensable qui fait toute son authenticité. Je vous avoue que tout ceci me demande un gros travail de recherches. C’est le travail de toute une vie et si j’en avais les moyens, je serais déjà en train de parcourir toute l’Afrique pour me nourrir de toute la richesse culturelle que contient le continent.

L’artiste brésilien Hugo Canuto et sa relecture des Avengers aux couleurs des divinités Orishas.

Les Docs Afros: Depuis quelques temps, des super-héros et héroïnes afros sont créés pour répondre à une forte demande au Nigéria, au Brésil, etc.. . Pensez-vous qu’il y ait un manque en France à ce niveau ?

Ntocha: Il y a clairement un manque mais je reste convaincu qu’il ne faut pas exiger ou attendre des autres de faire ce qui est censé être “pour nous”. En tant qu’Africain.e.s et Afro-descendant.e.s, nous devons le faire nous-mêmes. Il est certain qu’on ne peut nier le poids de la culture occidentale puisqu’elle s’est imposée à une échelle globale de différentes manières. Il est très difficile de s’en détacher – surtout lorsqu’on évolue en Occident – mais on peut toujours s’en servir comme ingrédient et l’insérer dans un mélange de culture ou d’influences. Toutefois, j’ai quand même constaté une mouvance qui germe ici et là, ne serait-ce que dans mon entourage d’amis dessinateurs et dessinatrices noir.e.s. Beaucoup d’entre eux / elles ont des projets sous le coude qui mettent en avant des héros et héroïnes qui leur ressemblent.

Etude de personnages par le dessinateur Ntocha et son style graphique unique.

Les Docs Afros: Quel est votre héros ou super-héros afro préféré et pourquoi ?

Ntocha: Cela va peut-être vous surprendre mais je n’en ai pas vraiment. En y réfléchissant bien, ce n’est pas non plus étonnant: dans mon enfance je n’avais pas de héros auquel m’identifier. Même les super-héros noirs de Marvel ou DC – au delà de leur couleur de peau – ne me donnaient pas forcément plus que ça envie de m’identifier à eux notamment parce que les supers héros blancs étaient toujours plus “cools”. C’est aussi pour cette raison que la majorité de mes personnages sont noir.e.s: personne ne m’impose quoi que ce soit, je suis libre de faire ce que je veux !

Un héros atypique et apprécié du public.

Les Docs Afros: Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Ntocha: Mon but est de mettre en place une structure qui me permettra de pouvoir créer mes propres histoires. Je n’en suis qu’au début de cette aventure et pour le moment et je suis concentré sur MAKAKU. Je souhaite publier le plus de numéros possibles puis introduire d’autres personnages car j’en ai encore beaucoup en réserve.

Les Docs Afros: Ou peut-on suivre votre actualité ?

Ntocha: Sur les réseaux sociaux classiques: principalement sur Facebook (https://www.facebook.com/Ntochaworld), Instagram (Ntocha) et mon site Internet provisoire (http://cargocollective.com/ntocha).

Les Docs Afros: Un dernier mot pour conclure ?

Ntocha: Merci surtout à vous ainsi qu’aux lecteurs et lectrices des Docs Afros qui me liront. J’espère qu’ils et elles seront inspiré autant que je le suis !

Propos recueillis par Pierre Désiré pour Les Docs Afros.

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com