21 février 1965: Assassinat de Malcolm X

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Leader reconnu pour la qualité de ses discours et sa maîtrise de l’art oratoire aussi bien que pour ses idées considérées comme radicales, Malcolm X est l’une des figures incontournables de l’Histoire noire dont le parcours aura inspiré plusieurs générations d’intellectuels, d’artistes et de militants.

Né le 19 mai 1925 dans le Nebraska, Malcolm Little est le quatrième des sept enfants du couple formé par Louise et Earl Little. A cause de menaces répétées du Ku Klux Klan, Malcolm et sa famille emménagent dans le Wisconsin. Alors qu’il est âgé de 6 ans, Malcolm est durement éprouvé par la perte de son père, décédé dans des circonstances troubles.

Excellent élève, Malcolm Little abandonne ses études suite aux moqueries d’un professeur face à son désir d’étudier le Droit; ce dernier considérant que ce n’était pas “un but raisonnable pour un nègre”. Durant son adolescence, Malcolm exerce de nombreuses professions peu rémunérées et emménage ensuite en 1943 à Harlem. Trois ans plus tard, il arrêté puis condamné pour vol.

Durant sa peine de prison, Malcolm rencontre un détenu qui l’initiera aux préceptes de la Nation of Islam. Il écrit en 1948 à Elijah Muhammad – leader de la Nation of Islam – afin de rejoindre celle-ci. Deux ans plus tard, Malcolm Little abandonne son “nom d’esclave” et se voit rebaptisé “X”, d’après le nom africain porté par ses ancêtres qu’il ne connaîtra jamais.

Malcolm X à Harlem
Malcolm X devant la foule à Harlem

En 1955, Malcolm X est déjà célèbre au sein de la Nation of Islam pour ses fondations de temples dans différentes villes des Etats-Unis. Il continuera de gagner en influence et en notoriété jusqu’au début des années 1960. En 1963, suite à l’assassinat du président John Kennedy, Malcolm X est publiquement désavoué par Elijah Muhammad après qu’il eût fait part aux médias de son indifférence pour le sort de celui qui aura contribué selon lui “au meurtre de Patrice Lumumba ainsi qu’à l’attentat à la bombe contre l’Eglise noire de Birmingham”.

L’année suivante, Malcolm X quitte la Nation of Islam et effectue alors de nombreux déplacements dans le monde entier, notamment en Afrique, avec laquelle il espère mettre en place des partenariats durables entre les populations africaines et afro-américaines (à travers des échanges entre l’Organisation de l’Unité Africaine et l’Organisation de l’Unité Afro-Américaine).

Malcolm X et Fidel Castro en septembre 1960
Malcolm X et Fidel Castro à Harlem (septembre 1960)

Malcolm noue ainsi des contacts avec des sympathisants et activistes présents au Sénégal, au Soudan, en Guinée, au Liberia, au Maroc, en Algérie, au Tanganyika (Tanzanie actuelle)… . Il voyage également en Europe (France et Royaume-Uni) où ses idées rencontrent un certain écho auprès des militants locaux.

A son retour aux Etats-Unis, Malcolm X est victime de nombreuses menaces de mort qui se concrétiseront le 21 février 1965. Lors d’un discours à l’Audubon Ballroom de Manhattan, il est victime d’une fusillade qui lui sera fatale.

Pour aller plus loin:

  • Alex Haley, L’autobiographie de Malcolm X, éd. Presses Pocket, 1993
  • Malcolm X, George Breitman, Le pouvoir noir, éd. La Découverte, 2008
  • Manning Marable, Malcolm X: une vie de réinventions (1925-1965), éd. Syllepse, 2014
  • Rosemary Mealy, Fidel and Malcolm X, éd. Ocean View Press, 1993

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com