8 mai 2016 : Les soldats noirs de la Seconde Guerre mondiale

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Si nous avions parlé dans un précédent article des victimes africaines et afro-descendantes à la fois directes et indirectes de la Seconde Guerre mondiale, il sera ici question de la présence de soldats et de résistant(e)s noir(e)s. La revue des Docs Afros revient donc sur cet élément qui tend à regagner une certaine popularité depuis quelques années au sein de la sphère universitaire.

Les soldats noirs furent présents dès le début de la Seconde Guerre Mondiale, notamment lors de l’offensive allemande du printemps 1940. Ce fut notamment le cas du “25e Régiment de Tirailleurs Sénégalais” qui luttèrent pour retarder l’avancée des troupes allemandes sur Lyon et périrent près du village de Chasseley.

Les habitants de Chasseley, profondément marqués par les violences que le régiment avaient subi les ont enterrés dans ce qui est aujourd’hui le appelé le “tata sénégalais” (une nécropole à la mémoire des soldats morts pour la France).

A la suite de la capitulation de plusieurs pays européens, un grand nombre de soldats noirs furent faits prisonniers. Parmi ceux-ci figure le célèbre écrivain Léopold Sedar Senghor qui fut emprisonné au “Frontstalag 230” de Poitiers, un camp mis en place pour les prisonniers issus des troupes coloniales.

Un autre fait méconnu est celui de la participation des Noirs aux mouvements de résistances sur le sol français. On peut ainsi citer la participation active de l’actrice et chanteuse Joséphine Baker comme indiquée dans cet article, ainsi que celle – moins médiatisée – d’Addi Bâ, un tirailleur d’origine guinéenne parvenu à s’échapper d’un camp de prisonnier puis à prendre part au maquis des Vosges, dont il mena les actes de résistance. Arrêté, il refusa de parler sous la torture et fut fusillé.

La Seconde Guerre mondiale fut également un accélérateur de la lutte contre la colonisation et la ségrégation raciale, combats dans lesquels nombres de vétérans prirent part.

Les soldats noirs américains, au contact d’une armée française non ségréguée (les Etats-Unis de l’époque séparaient les bataillons noirs et blancs) se sont engagés, à leur retour, en faveur de la déségrégation.

De nombreux autres exemples de soldats africains, d’Outre-Mer, des Etats-Unis constituent autant de trajectoires individuelles qui ont fait l’Histoire et que nous souhaitions évoquer dans le cadre des cérémonies du 8 mai.

Pour aller plus loin:

  • Johann Chapoutot, Jean Vigreux, Des soldats noirs face au Reich: Les massacres racistes de 1940, éd. Presses Universitaires de France, 2015
  • Christopher Paul Moore, Fighting for America: Black Soldiers – the Unsung Heroes of World War II, éd. One World/Ballantine, 2007
  • Mary Penick Motley, The Invisible Soldier: The Experience of the Black Soldier, World War II, éd. Wayne State University Press, 1987

Docs Afros

Les Docs Afros est une revue numérique de vulgarisation créée par deux historiens professionnels. Elle promeut l'Histoire des populations noires dans le monde à travers une approche innovante qui combine documents historiques et nouvelles technologies.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com