5 février 1992 : Décès du poète afro-péruvien Nicomedes Santa Cruz

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Bien qu’elle soit relativement méconnue en dehors du monde hispanophone, l’Histoire de la population afro-péruvienne est ancienne puisqu’elle naît des premiers contacts entre africains déportés au Pérou et populations locales au XVIème siècle. Selon les chiffres du recensement américain, les afro-péruviens représentent aujourd’hui une population d’environ 930 000 individus et possèdent une culture d’une grande richesse.

Dans le but de contribuer à une diffusion de l’Histoire afro-descendante internationale, Les Docs Afros rendent hommage à Nicomedes Santa Cruz, l’un des plus importants représentants de la communauté noire du Pérou ayant contribué à valoriser l’apport des afro-péruviens à l’Histoire générale du pays.

Nicomedes Santa Cruz Gamarra est né en 1925 à Lima (Pérou) dans une famille de dix enfants. A la fin de sa scolarité, il se lance dans une carrière de forgeron qu’il finit par quitter en 1956. Nicomedes Santa Cruz voyage alors au Pérou et en Amérique latine où il compose et récite publiquement des poèmes.

L’une de ses principales sources d’inspiration fut le chanteur et musicien Porfirio Vasquez – qui contribua à diffuser largement la musique afro-péruvienne – qu’il rencontre dans les années 1940. C’est à la suite de cette rencontre que Nicomedes Santa Cruz se décide à revaloriser le patrimoine afro-péruvien au travers d’une compagnie de théâtre créée avec sa sœur Victoria Santa Cruz, et en contribuant régulièrement à des émissions de radio ainsi que des articles de journaux. De fait, il milite à travers la culture.

En 1959, il enregistre avec son groupe Conjunto Cumanana l’album Kumanana puis, en 1960 Inga et Decimas y poemas Afroperuanos où il rend hommage à la poésie afro-péruvienne, à sa beauté et ses spécificités. A la même période, il se produit au théâtre dans le spectacle Black Rythms of Peru / Les rythmes noirs du Pérou qui est considéré aujourd’hui encore comme un hymne vibrant à la population africaine et afro-descendante du Pérou.

Durant les années 1970, Nicomedes Santa Cruz voyage dans une vaste partie de l’Amérique latine (Cuba, Panama, Colombie…) mais également au Japon. En 1974, il participe au congrès intitulé Négritude et Amérique latine qui se tient à Dakar (Sénégal).

Nicomedes Santa Cruz s’installe ensuite en Espagne durant les années 1980 où il poursuit ses activités artistiques et militantes. Il décède d’un cancer du poumon en 1992.

Pour aller plus loin:

  • Nicomedes Santa Cruz, Obras Completas I & II, éd. Libros En Red, 2004
  • Heidi Carolyn Feldman, Black Rhythms of Peru: Reviving African Musical Heritage in the Black Pacific, Wesleyan University Press, 2006

 

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com