3 février 1948: Condamnation à mort de la famille Ingram (Etats-Unis)

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Les Docs Afros reviennent sur l’affaire Rosa Ingram qui eut un important retentissement aux États-Unis et contribua à mettre en lumière la question des tensions entre Noirs et Blancs dans les états du Sud ainsi que les inégalités de traitement dont étaient/sont souvent victimes les populations non-blanches face au système judiciaire américain.

Rosa Ingram était une métayère de Georgie, veuve, et mère de quatre enfants. En novembre 1947, une altercation éclata entre Rosa Ingram, ses fils et un de leurs voisins blancs, John Stratford. Celui-ci reprochait aux Ingram le fait qu’une partie de leur bétail avait pénétré sur ses terres.

Bien que les sources divergent à ce sujet, il est néanmoins établi que la situation s’envenima et Rosa Ingram fut menacée physiquement et avec une arme par John Stratford. Trois des fils de Rosa Ingram présents – Wallace, Sammy et Charles – prirent la défense de leur mère et frappèrent John Stratford. Ce dernier décéda des suites de plusieurs coups portés à la tête.

Rosa Ingram et deux de ses fils, Wallace et Sammy alors âgés de 16 ans et de 14 ans, furent arrêtés et inculpés pour meurtre par un jury intégralement blanc. Le troisième fils de Rosa Ingram, Charles, fut relâché faute de preuves. Après un procès expéditif tenu en une seule journée, Rosa Ingram et ses deux fils furent condamnés le 3 février 1948 à la chaise électrique par un jury entièrement composé d’hommes blancs. Les trois accusés n’eurent de contact avec aucun avocat avant leur procès et ne purent donc se défendre et plaider leur cause devant la Cour.

L’affaire connut un retentissement national notamment grâce à l’intervention d’organisations comme l’Association pour l’Avancement des Personnes de Couleur (NAACP) et le Civil Rights Congress (CRC). Ces dernières mirent en place des campagnes de collecte de fonds afin de financer la défense de la famille Ingram et une manifestation fut organisée en mars 1948. Les peines de la famille Ingram furent commuées en peines de prison à perpétuité.

Cependant, la mobilisation en faveur des Ingram se poursuivit, menée pour l’essentiel par des femmes comme Mary Church Terrell qui était à la tête du Comité National de Libération de la Famille Ingram. Les militantes adressèrent des requêtes au président Harry Truman et envoyèrent une délégation aux Nations Unies.

Leurs efforts furent finalement récompensés par la libération sur parole de Rosa Ingram et de ses deux fils en 1959.

Pour aller plus loin:

  • Christopher B. Strain, Pure Fire: Self-defense as Activism in the Civil Rights Era, ed. University of Georgia Press, 2005

Narcy

Historienne de formation et passionnée d'histoire africaine et africaine-américaine, Narcy a travaillé sur le nationalisme noir aux États-Unis. Elle enseigne actuellement l'histoire-géographie dans le secondaire.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com