27 avril 1972: Décès de Kwame Nkrumah

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

La revue des Docs Afros revient sur le parcours de Kwame Nkrumah, militant pour l’émancipation du Ghana et premier président du pays ainsi que figure anticoloniale et panafricaine majeure.

Kwame Nkrumah – Francis Nwia-Koffi de son nom de naissance – est né à Nkroful dans la colonie britannique de la Côte-de-l’Or. Fils d’un orfèvre, Kwame Nkrumah débute ses études à la Prince Wales’ Achimota School, un établissement réputé d’Accra où il fait la connaissance de celui qui devint son mentor, le Dr. Kwegyir Aggrey alors principal adjoint de l’établissement.

Kwame Nkrumah étudie ensuite aux États-Unis au sein de la Lincoln University, dont il est diplômé en Economie, en Sociologie et en Théologie, puis à l’Université de Pennsylvanie auprès de laquelle il obtient un Doctorat.

Kwame Nkrumah, membre de la fraternité noire "Phi Beta Sigma" (Lincoln University, 1942)
Kwame Nkrumah, membre de la fraternité noire “Phi Beta Sigma” (Lincoln University, 1942)

En 1945, Kwame Nkrumah se rend en Angleterre où il prend part à l’organisation du 5ème Congrès Panafricain à Manchester. Cet événement lui permet de nouer des liens avec différentes organisations militant pour la fin de la colonisation en Afrique. C’est à cette période qu’il décide d’adopter le nom de Kwame Nkrumah.

Deux ans après le congrès, Kwame Nkrumah retourne en Côte-de-l’Or où il poursuit ses activités politiques tout en enseignant. Il devient le Secrétaire Général de l’United Gold Coast Convention (UGCC) et son engagement lui permet de remporter l’adhésion et le soutien des femmes et des fermiers, deux groupes sociaux jusqu’ici exclus de la vie politique.

Dès 1948, la Côte-de-l’Or doit faire face à des troubles socio-politiques et la popularité de Kwame Nkrumah accroit. Celui-ci milite alors pour des réformes constitutionnelles comprenant, entre autres, la possibilité pour les autochtones de se gouverner eux-mêmes. Cet engagement lui valut d’être emprisonné en 1950. Kwame Nkrumah est libéré l’année suivante après l’importante victoire de son parti – le Convention People’s Party (CPP) – lors des élections legislatives.

W.E.B DuBois et Kwame Nkrumah (1962)
W.E.B DuBois et Kwame Nkrumah (1962)

La Côte-de-l’Or, désormais baptisée Ghana – obtient son indépendance en 1957 et Kwame Nkrumah en devient le président. Attaché au panafricanisme, il entretient des relations avec des personnalités telles que W. E. B. Du Bois et C. L. R. James.

En 1964, Kwame Nkrumah instaure au Ghana un régime basé sur un parti unique et prend ses fonctions en tant que président à vie. Cette politique donne lieu à une vague de mécontentements au sein de la population mais aussi de l’armée qui le renversa en 1966. Kwame Nkrumah décède en 1972 alors qu’il est en exil à Bucarest (Roumanie).

Pour aller plus loin:

  • David Birmingham, Kwame Nkrumah: The Father of African Nationalism, éd. Ohio University Press, 1998
  • Kwame Nkrumah, L’Afrique doit s’unir, éd. Présence Africaine, 2009

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com