27 avril 1902 : Naissance du militant Tiemoko Garan Kouyaté, mort en camp de concentration

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Aujourd’hui oublié par l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale, Tiemoko Garan Kouyaté a néanmoins été un pionnier de son époque. Les Docs Afros revient sur le parcours de vie et les luttes de ce militant et syndicaliste déporté par les nazis, décédé dans le camp de concentration de Mauthausen (Autriche).

Tiemoko Garan Kouyaté (à droite sur la photo) est né dans ce qui était alors le Soudan français (actuel Mali). Après des études à l’Ecole Normale William Ponty, au Sénégal, il débute une carrière d’instituteur en Côte d’Ivoire en 1921.

En 1923, Tiemoko Garan Kouyaté fait partie de la première promotion des instituteurs “indigènes” ayant reçu une bourse de 3 ans pour se perfectionner à l’Ecole Normale d’Aix-en-Provence. C’est justement durant son séjour à Aix-en-Provence que Tiemoko Garan Kouyaté commence à s’engager politiquement.

Il participe ainsi à la fondation, aux côtés de Lamine Senghor – ancien tirailleur et militant sénégalais – de la “Ligue de Défense de la Race Nègre” (LDRN) en 1927. L’organisation, proche du Parti Communiste, se dote également d’un organe de presse intitulé “La Race Nègre”. Tiemoko Kouyaté en devient le chef de file à la suite du décès de Lamine Senghor, survenu à la fin de l’année 1927. Au début des années 1930, des dissensions internes provoquent la scission de la LRDN.

Devenu syndicaliste, Tiemoko Garan Kouyaté défend ainsi les travailleurs issus des Outre-mers à Marseille. Sur décision de justice Tiemoko Garan Kouyaté et ses partisans de la LRDN se voient contraints à adopter un nouveau nom. L’organisation devient ainsi l’Union des Travailleurs Nègres (UTN) et son journal “Le Cri des Nègres”.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il devient soudeur à Montluçon, dans l’Allier. En 1942, il est arrêté par les Allemands à la suite d’un sabotage et de son refus d’en dénoncer les auteurs. Déporté dans le camp de concentration de Mauthausen, Tiemoko Garan Kouyaté y décède peu après.

Pour aller plus loin:

  • Lilyan Kesteloot, Histoire de la littérature négro-africaine, éd. Karthala, 2004

 

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com