26 novembre 1883 : Décès de l’activiste africaine-américaine Sojourner Truth

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Militante abolitionniste et féministe, Sojourner Truth est une figure incontournable de l’histoire africaine-américaine à laquelle Les Docs Afros souhaitent rendre hommage aujourd’hui.

Elle est née sous le nom d’Isabelle dans l’Etat de New York, en 1797. Esclave, Sojourner Truth est séparée de sa famille à l’âge de 9 ans puis fut vendue plusieurs fois. La jeune fille finie par être vendue à un couple – John et Sally Dumont – qui abuse d’elle physiquement et sexuellement.

C‘est à ce moment qu’elle développe une importante foi et décide de s’échapper avec l’un de ses enfants, en 1826. La même année, apprenant que son fils resté avec les Dumont avait été vendu comme esclave dans le Sud, Sojourner Truth collecta de l’argent et porta l’affaire devant les tribunaux. Son action en justice lui permit de récupérer son fils deux ans plus tard.

Installée à New York, elle décida de quitter la ville durant les années 1840 afin de devenir une prêcheuse itinérante. Elle adopta un nouveau nom, celui de Sojourner Truth, afin de marquer ce changement de vie et de faire référence à sa volonté de « propager la vérité et la justice ».

Elle devint également une fervente militante en faveur de l’abolition de l’esclavage. Sojourner Truth rencontra ainsi Frederick Douglass, avec qui les rapports furent parfois tendus. Lorsque l’esclavage fut aboli, elle milita pour l’installation des Noirs dans l’Ouest du pays afin qu’ils puissent échapper au racisme violent du Sud. Sojourner se rapprocha également des mouvements féministes en militant pour l’accession des femmes au droit de vote.

Lors de la Convention pour les droits de la femme, qui eut lieu dans l’Ohio en 1851, elle prononça son célèbre discours « Ain’t I a Woman ? » («Ne suis-je pas une femme ? ») où elle dénonçait la situation des femmes noires aux Etats-Unis.

Ce discours est aujourd’hui considéré comme l’acte fondateur du courant du “Black Feminism”. Cependant, Sojourner Truth préféra s’éloigner des féministes, en raison de leur racisme. Elle est décédée en 1883 dans le Michigan.

Pour aller plus loin:

  • Sojourner Truth, Narrative of Sojourner Truth, Penguin Books, 1998

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com