24 janvier 1874: Naissance de l’historien afro-portoricain Arthur Alfonso Schomburg

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Dans son discours intitulé “De l’Histoire Afro-Américaine” du 24 janvier 1965, le célèbre intellectuel et activiste Malcolm X exprimait la nécessité d’une pensée noire mondiale par ces quelques mots: “il est important de comprendre non seulement les problèmes locaux ou nationaux, mais aussi les questions internationales et la manière dont nous nous inscrivons dans ces dynamiques mondiales”. Près de 50 ans auparavant, l’historien Arturo Alfonso Schomburg possédait une volonté similaire.

Les Docs Afros rendent aujourd’hui hommage à l’un des historiens pionniers de l’étude des peuples noirs.
Arturo Alfonso Shomburg est né à Santurce, Puerto-Rico, d’une mère noire libre et d’un père marchand d’origine allemande.

Alors qu’il est encore à l’école primaire, l’un de ses enseignants lui annonce que “les Noirs n’ont ni Histoire, ni héros, et ne sont responsables d’aucune avancée de quelque nature que ce soit”. Ces mots marqueront à jamais Arthur Schomburg qui se battra toute sa vie pour infirmer cette phrase.

Il émigre aux Etats-Unis en 1891 et fait l’expérience du racisme quotidien, notamment à New York où il y enseigne l’Espagnol à partir de 1896. C’est à cette époque qu’il se revendique publiquement et se définit comme “Afroborinqueño” ou “Afro-Portoricain” et se décide à poursuivre ses études dans le domaine de l’Histoire ou il étudie les rapports entre populations noires des caraïbes, d’Afrique et des Etats-Unis.

Arturo Schomburg est également impliqué dans la libération de Puerto-Rico, puisqu’il rejoint le “Comité Révolutionnaire de Puerto-Rico” et milite pour l’indépendance de l’île ainsi que celle de Cuba.

Il co-fonde en 1911 la “Société Nègre de Recherches Historiques” (The Negro Society for Historical Research) dans le but de permettre une rencontre entre les universitaires africains, caribéens et africains-américains. A ce titre, il est l’un des pionniers du monde universitaire / intellectuel noir américain à considérer l’Histoire africaine et afro-descendante à une échelle globale.

C’est ainsi que Schomburg fit son entrée dans le mouvement de la Harlem Renaissance ou des initiatives similaires – à but internationaliste – avaient vu le jour. Il a notamment été proche d’Alain Locke, auteur de l’anthologie de référence The New Negro et fut le co-éditeur de l’ouvrage Encyclopedia of the Colored Race.

Arthur Schomburg décède le 8 juin 1938 de complications liées à une opération de chirurgie dentaire effectuée quelque temps plus tôt. Il est enterré au cimetière de Cypress Hill situé à Brooklyn.

Le “Schomburg Center for Research in Black Culture”, situé à Harlem, New York, est un point de repère pour tous les peuples afro-descendants et pour les universitaires du monde entier. Aujourd’hui encore, le Schomburg Center accueille de nombreux événements et possède une aura toute particulière liée à son statut de pôle d’attraction intellectuel et culturel.

Une fois encore, nous souhaitions rendre un hommage particulier à Arthur Schomburg sans qui nous ne serions probablement pas ici aujourd’hui tant il nous a influencés (ainsi que beaucoup d’autres historiens) dans sa vision internationaliste de l’Histoire noire.

Pour aller plus loin:

  • Elinor Des Verney Sinnette, Arthur Alfonso Schomburg: Black Bibliophile and Collector, ed. Wayne State University Press, 1989

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com