21 avril 1966: Visite historique d’Hailé Sélassié en Jamaïque

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

A bien des égards, l’empereur d’Ethiopie Hailé Sélassié apparaît comme une figure panafricaine incontournable de l’histoire du XXe siècle. Considéré par les spécialistes de l’histoire africaine comme l’homme fort de l’Ethiopie et comme un dieu par le mouvement rastafari, Hailé Selassié a su transformer le pays et le faire passer d’une position isolationniste à un épicentre politique africain dans les années 1960.

Nous revenons aujourd’hui sur l’une des dates-clés et sacrées de l’histoire du Rastafarisme. En effet, c’est le 21 avril 1966 qu’Hailé Sélassié, empereur d’Éthiopie, s’est rendu en visite officielle sur le sol jamaïcain, et fut accueilli à cette occasion comme le messie.

A sa descente d’avion au Palisadoes Airport de Kingston, plus de 100 000 personnes – pratiquants du rastafarisme pour la plupart – attendaient celui qu’ils considèrent comme l’incarnation de Dieu sur Terre.

Ce jour-là, la foule présente sur place entonne des chants traditionnels et loue Sélassié après que ce dernier ait rencontré des représentants de la population rasta à Addis Abeba et leur ait accordé, ainsi qu’à tous les afro-descendants, droit d’asile sur ses terres. 

Le Prince Edwards de l’Ethiopian-African National Congress (droite) est présenté à Hailé Selassié (gauche).

Le 21 avril constitue une date charnière dans l’Histoire du rastafarisme et de la Jamaïque, puisque c’est la seule fois ou Hailé Sélassié se rendit sur l’île (la visite en Jamaïque constituait la deuxième étape du voyage de Sélassié dans les Caraïbes; il visita également Trinidad et Tobago ainsi qu’Haïti).

L’empereur d’Éthiopie délivra un discours vibrant au parlement jamaïcain. En son honneur, le 21 avril fut déclaré jour férié, et constitue ce que les Rastas appellent le “Groundation Day”, ou “Jour de Fondation”, “groundation” signifiant ici “prendre contact avec la terre”.

Pour en savoir plus:

  • Amzat Boukari-Yabara, Africa Unite: Une histoire du panafricanisme, Paris, La Découverte, 2014.

Narcy

Historienne de formation et passionnée d'histoire africaine et africaine-américaine, Narcy a travaillé sur le nationalisme noir aux États-Unis. Elle enseigne actuellement l'histoire-géographie dans le secondaire.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com