14 décembre 1829 : Naissance de John Mercer Langston, premier homme politique africain-américain

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Les Docs Afros rendent aujourd’hui hommage à un africain-américain tombé dans l’oubli malgré l’importance de son rôle en tant que symbole.

Militant abolitionniste, éducateur mais aussi diplomate, John Mercer Langston fut un des premiers africain-américains à être élu à une fonction politique aux États-Unis.

John Mercer Langston est né en 1829 dans l’état de Virginie. Né libre, il était le quatrième enfant d’une ancienne esclave et du maître de celle-ci qui l’avait libéré plusieurs années auparavant. Suite au décès de ses parents, survenu alors qu’il était âgé de quatre ans, John Mercer Langston fut éduqué par un ami de son père.

Il fit des études – grâce à l’héritage de son père – à l’Oberlin Collège où il obtint une licence en 1849 et un Master en Théologie en 1852. Refusé dans plusieurs écoles de Droit, en raison de sa couleur de peau, John Mercer Langston effectua sa formation en Droit auprès de Philemon Bliss – homme politique et membre du parti Républicain – et put ainsi être admis au barreau de l’Ohio en 1854.

C’est à cette période qu’il débuta ses activités au sein du mouvement abolitionniste. Il apporta son aide aux esclaves en fuite – notamment au sein de l’Underground Railroad – et fut président de la Société Anti-Esclavagiste de l’Ohio.

Durant la Guerre de Sécession, il participa au recrutement de soldats noirs pour les troupes fédérales puis devint inspecteur général pour le Freedman’s Bureau – une institution fédérale destinée à venir en aide aux anciens esclaves – et participa à la mise en place d’une banque et d’école pour les Noirs récemment libérés.

Il fut un des membres fondateurs de la National Equal Rights League – une organisation militant en faveur de l’égalité des droits pour les Noirs – dont il fut président jusqu’en 1868. John Mercer Langston fut nommé doyen, puis président, de l’école de Droit de l’Université d’Howard – la première école de Droit destinée aux Noirs du pays- la même année.

Durant les années 1870 et 1880, il fut nommé par le président Ulysses B. Grant au conseil chargé de la santé du District de Columbia, servit comme diplomate en Haiti avant d’être nommé président du Virginia Normal and Collegiate Institute, une université historiquement noire.

John Mercer Langston se présenta pour obtenir un siège à la Chambre des Représentants sous la bannière du Parti Républicain en 1888. Il échoua face au candidat démocrate mais contesta l’élection en arguant la présence de fraude et l’intimidation des électeurs. John Mercer Langston fut déclaré vainqueur – par le comité du Congrès – dix-huit mois après l’élection et devint l’un des cinq africain-américains à siéger au Congrès durant les années 1890’s.

Décédé en en 1897, John Mercer Langston était également le grand-oncle du poète Langston Hughes.

Pour aller plus loin:

  • Aimee Lee Cheek, William Cheek, John Mercer Langston and the Fight for Black Freedom 1829-1865, University of Illinois Press, 1996

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com