9 mars 1841 : Fin du procès de l’ Amistad

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Rendu célèbre par le film éponyme réalisé par Steven Spielberg en 1997, l’épisode historique de l’Amistad est aujourd’hui devenu l’un des symboles de la lutte contre la traite négrière. Nous vous proposons de revenir sur les événements principaux de cette affaire qui opposa des captifs africains au système judiciaire et à l’institution esclavagiste.

“L’ Amistad” était un navire espagnol transportant 53 africains enlevés en Sierra Leone, afin d’être vendus comme esclaves dans les Caraïbes.

Le 1er juillet 1839 une révolte menée par Sengbe Pieh plus connu sous le nom de Joseph Cinqué, éclate sur le bateau. Les prisonniers se soulèvent, tuent le capitaine du navire et en prennent le contrôle, obligeant leurs acquéreurs Don Jose Ruiz and Don Pedro Montez à les conduire vers la côte ouest de l’Afrique.

Don Jose Ruiz et Don Pedro Montez changent de cap pendant la traversée – profitant de la méconnaissance maritime des insurgés – et tentent de rallier Cuba lors d’un voyage qui durera 63 jours. Les deux individus mènent finalement le navire vers Long Island dans l’Etat de New York, où les insurgés sont alors capturés, arrêtés puis jugés pour actes de piraterie, meurtre d’une partie de l’équipage et illégalité de leurs actes au regard de leur statut de “biens meubles”.

L’affaire est portée jusqu’à la Cour Suprême des États-Unis qui, après une mobilisation politique de grande envergure de la part des mouvements abolitionnistes, décide de la libération des 53 captifs africains notamment en raison de l’illégalité de leur déportation – la Traite négrière étant alors interdite – et ordonne leur retour en Sierra Leone.

Pour en savoir plus:

  • Marcus Rediker, Les révoltés de l’Amistad: une odyssée atlantique (1839-1841), Paris, Seuil, 2015.

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com