9 janvier 2014: Décès du poète africain-américain Amiri Baraka (LeRoi Jones)

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Les Docs Afros rendent hommage au poète et activiste Amiri Baraka, décédé il y a tout juste deux ans aujourd’hui.

Né en 1934 dans le New Jersey sous le nom de Everrett LeRoi Jones, Amiri Baraka poursuit une scolarité classique avant de s’inscrire à l’Université de Rutgers en 1951 après qu’il eût obtenu une bourse. Il étudie la philosophie et la religion avant de poursuivre son cursus à l’université noire d’Howard.

En 1954, Amiri Baraka s’engage dans l’armée (US Air Force) et atteint le grade de sergent avant d’être radié après une dénonciation anonyme faisant état de ses sympathies communistes. Après s’être installé à New York et avoir fréquenté les chantres de la Beat Generation ainsi que les Jazzmen de la ville, Amiri Baraka visite Cuba en tant qu’artiste et écrivain et retranscrit ses impressions dans son livre “Cuba Libre”.

C’est en 1963 qu’il publie l’un de ses plus célèbres ouvrages “Le Peuple du Blues” dans lequel il revient sur l’ancrage historique du Blues au sein de la population afro-américaine. Il devient “nationaliste culturel” d’après ses propres termes après l’assassinat de Malcolm X en 1965.

Il devient alors plus critique vis-à-vis du Mouvement pour les Droits Civiques et compose des poèmes révolutionnaires à travers lesquels il exprime ses idées militantes. Il se produit notamment en tant que metteur en scène de pièces de théâtre devant les membres du Black Panther Party for Self-Defense et autres militants radicaux de l’époque.

L’année suivante, Amiri Baraka assiste Maulana Karenga lorsque ce dernier met en place la célébration de Kwanzaa (une fête panafricaine créée dans le but d’offrir une alternative culturelle à Noël). Dans les années 1970, Amiri Baraka prend ses distances envers le mouvement nationaliste noir américain et devient un fervent défenseur de la lutte contre les inégalités dans les pays du tiers-monde.

En 1984, il est nommé professeur titulaire à l’Université de Rutgers et devient – à cette occasion – l’une des personnalités noires les plus respectées mais aussi controversées outre-Atlantique.

Pour aller plus loin:

  • Amiri Baraka, The Autobiography of LeRoi Jones, ed. Chicago Review Press, 1997
  • LeRoi Jones, Le peuple du Blues, Folio – Gallimard, 1997

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com