30 janvier 1910 : Décès de l’inventeur Granville Woods, le “Thomas Edison noir”.

2
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Saviez-vous que le téléphone, le “télégraphe vocal” et un nombre important d’autres inventions sont l’oeuvre d’un ingénieur africain-américain ? Avec un chiffre record de plus de cinquante brevets techniques et scientifiques déposés durant l’ensemble de sa carrière, Granville T. Woods fut un inventeur particulièrement prolifique dont les créations ont contribué à améliorer les télécommunications et l’utilisation de l’électricité dans le domaine ferroviaire.

Granville Tailer Woods est né le 23 avril 1856 à Colombus (Ohio). Il fit peu d’études et dut quitter les bancs de l’école à l’âge de 10 ans par manque de moyens financiers. Il devint ouvrier des chemins de fer dès son adolescence afin d’aider sa famille.

En 1876, Woods s’installe à Springfield, dans l’Illinois où il prend des cours d’ingénierie et reçoit également une formation en électricité à l’Université. Peu d’éléments de cette période sont parvenus jusqu’à nous mais les sources dont nous disposons indiquent qu’il voyage ensuite en Angleterre à bord du bateau à vapeur “Ironsides” en qualité de Chef mécanicien.

De retour dans l’Ohio en 1878, il est embauché comme ingénieur par plusieurs compagnies ferroviaires. Granville T. Woods emménage à Cincinnati en 1880 où il fonde sa propre firme destinée à développer et à vendre des appareils électriques.

Il dépose son premier brevet en 1885. Celui-ci consiste en une combinaison d’un télégraphe et d’un transmetteur téléphonique et permettait l’envoi de données sonores et télégraphiques à travers une simple ligne de télégraphe. L’invention de Granville T. Woods est rachetée par la société de Graham Bell qui déclarera par la suite être l’inventeur du dispositif.

L’une de ses inventions les plus célèbres est le “télégraphe multiplexe” qui permettait la communication ininterrompue entre les conducteurs de trains et les employés ferroviaires restés à quai.

En 1890, la compagnie de Granville T. Woods devient The Woods Electric Company et l’inventeur s’installa  à New York. Granville T. Woods est également à l’origine du Third Rail (troisième rail) – un système permettant d’alimenter en électricité les trains via un conducteur placé le long des rails – et du frein à air.

Granville T. Woods est décédé en 1910 à New York à l’âge de 53 ans. il est aujourd’hui surnommé le “Thomas Edison noir” aux Etats-Unis pour son apport / contribution à de nombreuses inventions encore utilisées aujourd’hui.

Pour aller plus loin:

  • Rayvon Fouché, Black Inventors In The Age of Segregation, John Hopkins University Press, 2003

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Discussion2 commentaires

    • Pierre Désiré
      Pierre Désiré

      Bonjour Francis Gueye. Il existe déjà une quantité impressionnante d’ouvrages et d’articles sur le sujet… mais ils sont tous rédigés en Anglais. Afin que les non-anglophones aient accès à ce type d’informations gratuitement, nous avons créé ce site / revue historique 😉

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com