1er Mai 1866 : Emeutes racistes de Memphis

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Les tristement célèbres émeutes de Memphis (Tennessee) se sont déroulées il y a exactement 150 ans aujourd’hui. Survenues moins d’un an après l’abolition de l’esclavage aux Etats-Unis, les émeutes de Memphis témoignent des tensions entre une population noire nouvellement libre et une partie des Sudistes blancs n’ayant pas accepté la défaite des Confédérés lors de la Guerre de Sécession (1861-1865).

Le 1er mai 1866, un policier blanc tente d’arrêter un ancien militaire noir mais une cinquantaine de citoyens Noirs s’interposent et une fusillade éclate suite à l’altercation.

Peu à peu, les habitants de Memphis prennent part aux violences. Si dans un premier temps, seuls les vétérans noirs étaient pris pour cibles, les violences s’étendent rapidement aux civils noirs ainsi qu’aux Blancs originaires du Nord et travaillant au sein de la communauté noire.

Le Général George Stoneman, commandant de l’armée sur place, ordonne alors le retrait des troupes noires vers le fort “Pickering” situé près de Memphis. Les violences se poursuivent encore durant deux jours, le maire de Memphis refusant de faire appel aux troupes fédérales, avant que le Général Stoneman ne déclare la ville tombée sous la loi martiale.

Scène d'émeute durant laquelle la foule brûle une école noire, tiré du "Harper's Weekly", 26 mai 1866
Scène d’émeute durant laquelle la foule brûle une école noire, tiré du “Harper’s Weekly”, 26 mai 1866

 

La population noire de Memphis fut durement touchée par ces émeutes à la fois économiquement et humainement. Les archives font ainsi état de 46 individus tués, 2 femmes violées et 285  blessés. Des centaines de maisons ainsi que des églises et des écoles furent également brûlées.

Une enquête fut ouverte et un rapport – mettant en lumière les difficultés rencontrées par les Noirs dans le Sud – fut publié mais aucune arrestation liée aux émeutes n’eut lieu.

Pour aller plus loin:

  • Paul A. Gilje, Rioting in America, éd. University of Indiana Press, 1996

 

Narcy

Historienne de formation et passionnée d'histoire africaine et africaine-américaine, Narcy a travaillé sur le nationalisme noir aux États-Unis. Elle enseigne actuellement l'histoire-géographie dans le secondaire.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com