17 février 1942: Naissance de Huey P. Newton, co-fondateur des Black Panthers

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

L’année 2016 a marqué le cinquantenaire de la fondation d’une des associations noires militantes les plus connues de l’Histoire et, paradoxalement, l’une des plus soumises à diverses idées reçues et raccourcis intellectuels. L’anniversaire de son co-fondateur, Huey P. Newton, constitue l’occasion de revenir sur le parcours de ce dernier mais aussi sur les spécificités du Black Panther Party.

Huey Percy Newton est né à Monroe (Louisiane). Il était le plus jeune des sept enfants du couple formé par Armelia Johnson et Walter Newton, métayer et prêtre baptiste. La famille de Huey était assez pauvre et s’est souvent vue contrainte de déménager dans l’ensemble de la baie de San Francisco par manque de moyens financiers. Ainsi, Huey et ses parents emménagent à Oakland en 1945.

Huey fait alors l’expérience de l’inadaptation du système scolaire à l’expérience noire aux États-Unis; il déclarera plus tard “aucun de mes professeurs ne m’a jamais appris quoi que ce soit de pertinent sur mon Histoire, ma condition et ce que je vivais en tant que Noir”.

Il sort diplômé du Lycée Technique d’Oakland en 1959, mais n’était pas capable de lire correctement. Il apprit donc la lecture de façon autodidacte en déchiffrant peu à peu La République de Platon qui lui servit de manuel scolaire. 

Durant son adolescence, il commet quelques délits mineurs pour lesquels il est arrêté. Il dira par la suite qu’il avait débuté des études de Droit afin “de devenir un meilleur criminel”, et avouera dans un même temps avoir été “stupide par son manque d’ambition”.

C’est en entrant au Meritt College d’Oakland que Huey s’engage dans la politique. Il rejoint l’Association Afro-Américaine de Meritt, la fraternité noire Phi Beta Sigma, et s’impliqua fortement pour qu’un cours d’Histoire africaine-américaine soit mis en place au sein de la faculté. Huey était alors influencé par des auteurs issus de divers horizons tels que Karl Marx, Vladimir Lénine, Frantz Fanon, Malcolm X, Mao Zedong, ou encore Che Guevara.

Ce fut également durant ses années d’études universitaires que Huey rencontra Bobby Seale avec lequel il fonda – en octobre 1966 – le “Black Panther Party for Self-Defense”. Bobby Seale était alors Président, et Huey Newton Ministre de la Défense.

Le Black Panther Party était une organisation activiste noire militant pour le droit des africains-américains à l’autodétermination et l’autodéfense, s’inscrivant ainsi dans la dynamique des mouvements affiliés au “Black Power”. Faisant preuve de ce que Huey définissait lui-même comme un “humanisme révolutionnaire”, le Parti mit sur pied diverses initiatives proches d’actions humanitaires (petits-déjeuners gratuits aux enfants, organisation de dépistages gratuits des maladies du sang…) qui constituèrent des “programmes sociaux”.

Programme des "petits-déjeuners gratuits" distribués aux enfants à partir de 1969.
Programme des “petits-déjeuners gratuits” distribués aux enfants à partir de 1969.

Parallèlement à ses activités militantes, Newton eut maille à partir avec la justice pour avoir poignardé un homme en 1964, et pour avoir ensuite tué un officier de police lors d’une interpellation en octobre 1967. Relâché en 1970, Newton fut ensuite accusé d’avoir prémédité une tentative d’assassinat à l’encontre d’un juge. Il fut reconnu non coupable à l’issue d’un long procès qui s’acheva en 1978.

Il put néanmoins poursuivre ses études universitaires afin d’obtenir un PhD (Doctorat) en Histoire de la conscience auprès de l’Université de Californie Santa Cruz. Il soutint une thèse intitulée “War Against the Panthers: A Study of Repression in America.”

Le 22 août 1989, Huey P. Newton fut assassiné par un membre de la Black Guerilla Family (une organisation noire radicale composée de membres de gangs et proches des idées marxistes-révolutionnaires) et dealer d’Oakland.

Pour aller plus loin:

  • Huey P. Newton, Revolutionary Suicide, ed. Penguin Classic, 2009

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com