14 Février 1952: Massacre de la St. Valentin en Guadeloupe

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Durant tout le XXème siècle, les îles des caraïbes francophones ont été profondément marquées par de multiples luttes syndicales et furent traversées par de nombreux mouvements sociaux. Les Docs Afros reviennent aujourd’hui sur le Massacre de la Saint Valentin, un événement important de l’Histoire de la Guadeloupe trop souvent occultée par les festivités de cette même St. Valentin.

Suite aux revendications d’ouvriers de l’industrie sucrière réclamant des salaires décents – et une amélioration des conditions de travail sur les plantations des “békés” – en vertu des décrets de 1946 sur la départementalisation de l’île, une vague de mouvements sociaux traverse l’île et prend notamment la forme de manifestations.

Alors que les tensions entre ouvriers et instances dirigeantes sont à leur paroxysme, des affrontements entre CRS et manifestants éclatent dans la commune du Moule le 11 février 1952. Quelques jours plus tard soit le 14 février, les manifestants et grévistes mettent en place un barrage à l’entrée du boulevard Rogé afin de bloquer l’accès des charrettes de canne à sucre.

Les forces de l’ordre ouvrent alors le feu sur la foule désarmée présente ce jour-là, tuant et blessant des militants ainsi que des civils. En effet, de nombreux passants étaient en réalité de simples curieux et sympathisants venus assister aux manifestations.

Le bilan final de ce qui sera qualifié comme un “débordement de violence” par une majorité de médias fut de quatre morts et quatorze blessés.

Chaque année, des commémorations en mémoire des manifestants tombés durant le massacre sont organisées en Guadeloupe par les organisations syndicalistes locales.

Pour aller plus loin:

  • Fred Réno,Jean-Claude William,Fabienne Alvarez, Mobilisations sociales aux Antilles: les événements de 2009 dans tous leurs états, éd. Karthala, 2012

 

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com