12 février 1946: Agression du Sergent Isaac Woodard, vétéran africain-américain

0
Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Loin de constituer un cas isolé dans l’Histoire des Etats-Unis, l’ affaire Isaac Woodard a défrayé la chronique dans un contexte post-Seconde Guerre mondiale. En effet, celle-ci témoigne du traitement réservé aux vétérans afro-américains après leur retour du front dans une Amérique encore en proie aux tensions ethno-raciales.

Originaire de Caroline du Nord, Isaac Woodard s’engage dans l’armée américaine en 1942 et combat sur le front du Pacifique. Il est démobilisé avec les honneurs en 1946. De retour aux Etats-Unis, et alors qu’il voyageait avec d’autres vétérans dans un bus afin de rentrer chez lui, une dispute éclata entre Isaac Woodard et le chauffeur du bus.

En effet, ce dernier avait ouvertement dénigré puis invectivé le vétéran qui lui avait demandé de faire une halte pour pouvoir aller aux toilettes. Arrivé dans la ville de Batesburg (Caroline du Sud), Isaac Woodard est arrêté par la police de la ville, dont son chef Linwood Shull.

Isaac Woodard est violemment passé à tabac par la police et, blessé aux yeux, perd la vue de façon permanente.  Il est ensuite inculpé pour ivresse et tapage avant d’être finalement conduit dans un hôpital pour vétérans de Columbia (Caroline du Sud).

L’ Association Nationale pour l’Avancement des Personnes de Couleur (NAACP) prend l’affaire en charge sur un plan légal et intente une action afin que l’armée paie les soins du vétéran gravement blessé et que Linwood Shull soit inculpé. Des membres de la NAACP obtiennent un entretien avec le président Harry Truman qui exprime publiquement son indignation face à l’affaire.

Linwood Shull est jugé puis libéré par un jury ayant délibéré pendant seulement trente minutes. Le président Truman met en place le Comité pour les Droits Civiques (PCCR) en 1947 et l’armée américaine fut officiellement déségréguée l’année suivante.

Devenu l’un des symboles des tensions raciales dans le Sud post-Seconde Guerre Mondiale, Isaac Woodard décède en 1992 à l’âge de 73 ans.

Pour aller plus loin:

  • Bernard C. Nalty, Strength for the Fight: A History of Black Americans in the Military, ed. The Free Press, 1986

Pierre Désiré

Historien et réalisateur, Pierre est spécialiste d'Histoire africaine-américaine et de l'image animée. Il est également Docteur de l'Université Paris III et enseigne le cinéma postcolonial.

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com